CORDIER Robert

Au départ, il fit partie De l’ Aéro-club Sabena.

Il participe au premier concours de Knokke-Le Zoute en 1949 et gagne le Critérium en catégorie vitesse de 10 cm³ avec 204 km/h.

3ème en 5 cm³ au Championnat du Monde de Vitesse de Knock. Il se classe 6ème au concours d’acrobatie organisé en même temps que le championnat du Monde de Vitesse.

Ci-contre le modèle de Vitesse utilisé pendant la Coupe du Salon de l’Aéronautique de 1949 au concours organisé par la revue Française Modèle Réduit d’Avion sur l’Esplanade des Invalide à Paris, France. Il obtient la deuxième place dans cette catégorie.

Avec ce modèle au moteur de 10 cm³, il réalise plus tard 211,746 km/heure à Bruxelles.

Il est 4ème en acrobatie, en 1951, à la Coupe du 19ème Salon de l’Aéronautique à Paris le 23 juin, et remporte la catégorie vitesse 10 cm³ avec la moyenne de 211,715 km/h et en 5 cm³ avec la moyenne de 186,055 km/h. Grâce à ces résultats, les Belges remportent le ‘’Challenge International’’.

En 1952, l’équipe Jacques Janssen et Robert Cordier gagnent le Team Racing du Critérium d’Europe à Melsbroek, avec un temps de 21’14’’ pour 15 Km.

Robert gagne aussi à Paris le Challenge Plymouth avec le meilleur temps en 10 cm³ à 213,746 km/h et en 5 cm³, il réalise 187,500 km/h.

Il remporte à Monaco le concours inter d’acrobatie en octobre 1953.

En 1953, il pratique aussi le Team Racing. Avec un moteur E.D. Racer 2,46 cm³, il a bouclé les 15 km à la moyenne de 90 km/h, ce qui est excellent pour l’époque, car si l’on tient compte de deux pleins effectués pendant la course, l’appareil vole réellement à 120 km/h. Il semble avoir abandonné les concours en 1954.

Le plan repris ci-dessus dans une revue Française MRA est certainement inversé, car sur la photo suivante les câbles sortent du coté traditionnel.


CORDIER Robert



Retour à la liste des aéromodélistes