MAÇON Godefroid

Godefroid Maçon avec son Fric-Frac de 1958.


Né à Liège en octobre 1919. Il débute l’aéromodélisme assez tard, en 1955/56. Il se fait membre du club de la Petite Aviation Liégeoise. Fin constructeur, il devient un des chefs de file en acrobatie. En 1958, il fait tous les concours avec un Fric-Frac très léger muni d’un moteur E.D. Racer 2.49 cm³ et remporte le Championnat de Belgique. Il est un des premiers à promouvoir les gros bacs de l’époque. D’abord avec son Black-Hawk modifié avec lequel il participe aux Championnats du Monde à Etterbeek où il se classe 5ème, puis il utilise un Nobler qu’il fait connaître à beaucoup de modélistes européens, entre autre à Louis Grondal. Utilisateur du moteur Fox .35 (6 cm³) et partisan convaincu du double régime, il entretient la discussion sur ce sujet dans Model Avia contre l’utilisation du régime constant. Le double régime qu’il utilise permet un vol très lent et précis. Pour moi, il volait parfois mieux que Grondal, mais malheureusement quant il y avait trop de vent , la tension sur les câbles n’était pas toujours suffisante.

En 1959, il devient une des chevilles ouvrières du club Herstal Petite Aviation, et il contribue à la construction de la piste de Liège - Monsin à partir de 1959. Cette année-là, en acrobatie, il est 2ème au Championnat de Belgique et 7ème du 10ème Critérium d’Europe.

Il aimait bien construire ses avions et il fallait que les ailes soient bien droites sinon elles passaient à la casse. Son problème était le manque d’espace chez lui pour construire ses modèles. Alors, chaque année, il consacrait une partie de ses vacances à construire ses avions dans sa salle à manger (Bonjour les poussières !). Excellent finisseur, il a peint aussi bon nombre de modèles pour ses camarades de club, dont Louis Grondal et Marcel Deville. Il faut rappeler qu’alors, pour peindre les modèles, on utilisait la peinture synthétique pour carrosserie de voiture. Peu de personne avait le matériel nécessaire et l’expérience suffisante pour obtenir un bon résultat. Pour avoir un beau fini brillant, il fallait que la dernière couche de peinture soit mise directement sans polissage ultérieur. De plus, cette couleur étant très lourde, les couches de peinture devaient être appliquées avec parcimonie.

En 1960 et 1961, il a emporté en catégorie acrobatie le concours International de la Salmagne.

Godefroid fit un peu de combat 2.5 cm³ et 5 cm³. Il pratiqua aussi le team racing avec de bons résultats avec son ami Grondal comme pilote jusqu’en 1960. La même année, aux Championnats du Monde de Budapest, il se classe 7ème en acrobatie et 12ème en team racing. Il fait une pause en 1961/62 et nous le retrouvons en 1963 10ème au 12ème Critérium des As.

Comme beaucoup de bons modélistes en 1964 il fut pris dans la tourmente de la dissolution de la FPAB ! Et ne pouvant plus être sélectionné pour les Championnats du Monde ou d’Europe, il fut moins enthousiaste à poursuivre son parcours modéliste,

Il eut ensuite comme équipier en team racing un dénommé Bonvoisin, puis il fit équipe avec sa femme Marion en 1967, année où il fait encore quelques concours en acrobatie. Ensuite, de 1968 à 1970, il fait équipe en team racing avec Néry Bernard. Il rejoint alors l’ABA et se réaffilie à la Petite Aviation Liégeoise, son club d’origine. Et cette année-là il fait de la vitesse FAI 2.5 cm³ et se classe 2ème du Championnat de Belgique. Il pilotait aussi en proxy pour Georges Collignon dans cette même catégorie. Il obtint également la 2ème place en team racing et fut une fois encore sélectionné pour les Championnats du Monde de Namur, avec Bernard Néry comme pilote. Ils se classèrent 36ème avec un moteur Webra Mach II, ceci sur 52 participants. Godefroid fit alors un break.

A partir de 1987 il est membre par sympathie du Centre Aéromodélisme de Pepinster, cela pendant encore de nombreuses années. Jusqu'à sa mort, il s’est toujours intéressé à l’aéromodélisme qui restera toujours pour lui une part importante de sa vie.

Il est décédé après une longue maladie le 18 février 2001.


Retour à la liste des aéromodélistes