Historique des règlements F2B Acrobatie


1952

La réglementation de concours de la FAI sera entièrement observée (ceci en parlant du 4ème Critérium d’Europe et 2éme Championnat du Monde de Vitesse). Attention la piste réservée aux épreuves d’acrobaties permet un rayon maximum de 16 mètres.

Les figures doivent être réalisées en un seul vol, ne pouvant excédé huit minutes, y compris le temps prévu pour les manœuvre de départ (+ trois minutes par moteur supplémentaire).

Deux tours de vol sont prévus ; il est tenu compte uniquement du meilleur pointage total pour le classement individuel.

L’ordre des départs s’effectue par tirage au sort entre les pays participant à la compétition. L’appel s’effectue par pays, le chef d’équipe désignant quel est son équipier qui prendra le départ, compte tenu des catégories admises à participer à un moment donné.

Le chef d’équipe est tenu d’aviser le speaker du nom et du numéro de dossard du concurrent qui va tenter un essai et de la catégorie dans laquelle il va concourir (et ce dès l’appel de son pays). Ces informations seront remise au speaker sur formulaire spécial.

A l’appel de son Pays le concurrent désigné à deux minutes pour occuper la piste ; La non observation de cette clause entraîne la comptabilisation d’un essai à charge du concurrent désigné.

Dès que l’appareil est placé à l’endroit prévu pour les départs, le concurrent a trois minutes pour effectuer son décollage.


1954

Le nombre d’essais est seulement de deux car les catégories de vol commandé demandent énormément de temps et il ne faut pas prolonger les épreuves outre mesure dixit la F.A.I.
1954 pour cette année là le temps de vol est limité à 6 minutes, y compris les manœuvres de départ, pointage 5 points par figure, plus un coefficient de valeur.

Henri Stouffs gagne, avec son Blue Pants muni d’un E.D. Racer II 2,46cc, le concours d’acrobatie organisé à La Haye au Pays–Bas, pendant les Championnat du Monde de Vitesse.


1955

Le 6ème Critérium en Acrobatie a été gagné par l’Allemand Rieger avec un moteur Webra Winner 2,5cc, suivit de l’américain Lutker de USARF, qui utilisait un Fox 29 et Jacques Janssens qui utilisait un moteur espagnole Byra 2,5 cc.


1956

Le total des deux meilleurs vols sera dorénavant pris en note pour le classement.
La grimpée et le piqué sont supprimés et remplacé par le double renversement (K 8).

Programme : Manœuvres de départ et décollage dans la minute, Décollage, Vol horizontal, Grimpée (Simple renversement, Piqué, Simple renversement à 90°, 5 Loopings consécutifs roues à l’extérieur 60° Maximum, 5 Loopings consécutifs roues à l’intérieur, Vol sur le dos, 3 Huit horizontaux, 3 Huit verticaux, 3 Huit en l’air, Atterrissage.

A la réunion de la FAI en fin 1956, la question d’inclure les moteurs à réaction pour les épreuves d’acrobaties, n’a pu être discutée n’étant pas à l’ordre du jour !


1957 janvier

Il a été accepté de modifier les figures pour les concours d’acrobatie en éliminant les figures les moins utiles, et en ajoutant le « double renversement ». Les figures de « montée » et de « descente » ont de ce fait été supprimées, et le « double wing-over » ajouté avec un coefficient de cotation de 8, pour appliquer en 1957. Il a aussi été accepté d’additionner deux vols pour réaliser le classement.


1958 ?

Introduction de l’idée d’un Championnat du Monde en acrobatie, il y aurait 5 juges de pays différents et on prendrait en compte pour chaque vol la moyenne des résultats de trois juges, en laissant tomber le plus haut pointage et le plus bas. Le premier Championnat du Monde F2ABC se fera à Etterbeek en 1958 reprenant les trois catégories Vitesse, Acrobatie et Team Racing au moment de l’exposition Universel. Le combat aura aussi lieu à ce championnat, mais il n’est pas encore repris officiellement par la FAI. Á ce moment là les règles sont encore mal définies. La règle des Championnats du monde sera reprise Officiellement par la FAI pour 1960

Le programme actuel a été adopté par les USA en 1958

Caractéristiques :
Poids au dm2 entre 12 et 50gr.
Surface maximum 150dm2
Poids maximum 5 kg.
Cylindrée maximum du moteur 10cc.
Câbles entre 15 et 20 mètres de rayon.

Nous pouvons dire qu’a ce moment là cela à été la fin des avions petits formats et les moteur de faibles cylindrées, comme les 2.5 cm3.


1959

En 1958 novembre (à la conférence de la FAI à Liège) règles pour 1959 :
Pour les futurs Championnats du Monde les équipes nationales seront réduites à trois. Tous les scores de chaque équipe seront comptés.

Le renversement normal est supprimé ; les loopings triangulaires et le trèfle à quatre feuilles son introduit.
Changement dans les figures : après le décollage avant de commencer vos deux tours horizontal vous devez lever le bras. Vous n’êtes pas obligé de faire suivre immédiatement le décollage des deux tours à l’horizontal. Il est à noter que les câbles ne doivent plus faire que 45° et non 60° comme auparavant.

Donc Décollage K2- Deux tours horizontal K3- Vol sur le dos et redressement - Double renversement - Cinq loopings X consécutifs à l’endroit - Cinq loopings à l’envers - Deux loopings triangulaires - Trois huit horizontaux - Trois verticaux - Trois au plafond - Trèfles à quatre feuilles - Atterrissage.


1960

Le temps de vol passe de 6’ à 7’ pour permettre l’exécution des figures établies l’an passé M.A.466


1961

Pour le les concours Internationaux il y aura 2 vols FAI. Tous ceux qui ont plus de 1600 points font un troisième vol en programme AMA. Le vainqueur sera désigné par l’addition du meilleur vol FAI et du vol AMA


1962

Aux Championnats du Monde à Kiev il y a deux vols Programme FAI et un AMA.
Les Facteurs «K » pour le programme AMA sont adoptés suivant les coefficients qui étaient utilisés à Genk ?

Les figures d’acrobatie sont dessinées officiellement sur un hémisphère.

Pointage du programme A.M.A. des épreuves d'acrobaties :

Départ en une minute

k = 1

1

Décollage

k = 2

2

Double renversement

k = 5

8

1

k = 1

1

Loopings intérieurs

2

k = 2

2

3

k = 3

3

Vol sur le dos

k = 3

2

1

k = 1

1

Loopings extérieurs

2

k = 2

2

3

k = 3

3

Loopings carrés intérieurs

1

k = 5

5

2

k = 7

7

Loopings carrés extérieurs

1

k = 8

5

2

k = 9

7

Loopings triangulaires

1

k = 5

6

2

k = 6

8

Huit horizontal

1

k = 4

3

2

k = 5

4

Huit carré horizontal

1

k = 8

8

2

k = 10

10

Huit vertical

1

k = 4

4

2

k = 6

6

Sablier

k = 8

10

Huit en l'air

1

k = 4

4

2

k = 6

6

Trèfle à quatre feuilles

k = 8

8

Atterrissage

k = 5

5

1.310

Á Kiev aux Championnats du Monde le jury était composé de 4 juges des pays de l’Est et de Nicholls GB !


1963
Le programme FAI est remplacé par le programme AMA, le nouveau programme prend le nom de FAI, le pointage se fera sur 10 points. Et les coefficients seront revus.

Les concurrents auront droit à trois vols dont on prendra les deux meilleurs pour établir le classement.

La limite de 7minutes doit être comptée à partir du moment où le concurrent lance l’hélice.


1965

En Belgique à partir du 1 avril tous les modèles équipés de moteurs (sauf certains) devront réduire le bruit à 85 décibels.

En novembre la CIAM décide :

Le rayon de vol est porté à 21.50 mètres

La traction maximum est portée à 20 kg

Une seule marque d’identification nationale est nécessaire en vol circulaire


1966

Le silencieux sera imposé.


1967

Juges en Championnats du Monde : Ajouter : Immédiatement avant les Championnats du Monde d’acrobaties des vols de démonstration auront lieu pour les juges avec commentaires avant et après les vols.
Modifier après boucles consécutives, modifier : un circuit par : deux circuits avant le vol do.
Huit verticaux, Sablier et Trèfle à quatre feuilles. Supprimer la référence à un cercle de 1.50 m à décrire autour du sommet de la sphère placé au-dessus de la tête du pilote, est remplacée par : la notion du point axial placé à 90° au-dessus de la tête du pilote.


1970

Janvier L’échappement est obligatoire les moteurs doivent être équipés d’un silencieux efficace.
Décollage, le modèle roule sans a coup sur une distance d’au moins 4,5 mètres et n’excédant pas ¼ de tour. Il s’élève doucement par une montée graduelle jusqu’à hauteur de vol normal et ce jusqu’à un point situé au-dessus de celui où il a commencé à rouler au sol. Un tour complet ayant été effectué, le modèle suit son vol horizontal normal jusqu’au point où il a terminé sa montée.
Atterrissage : Un atterrissage correct est celui d’un modèle perdant graduellement de l’altitude à partir du palier, pour atterrir sans rebond ni heurt et sans qu’aucune partie de l’appareil autre que le train n’ait touché le sol.
Le modèle s’arrête avant qu’un tour de circuit complet n’ait été effectué, ceci à partir du moment où il a touché le sol pour la première fois.


1973 (décembre 1972 Aéromodeller)

Pour éviter les pertes de temps, le pilote qui n’est pas entré sur la piste dans les deux minutes suivant son appel est considéré comme un essai.


1975 (décembre 1974)

Pour le démarrage du chronomètre, il faut donner un signe de la main adressé au chef de piste pour donner le signal de départ du chronométrage (moins de risque de confusion qu’avec le premier lancer de l’hélice).

En cas de faux départ, le concurrent repassera soit directement ou trois vols après et non plus après les autres concurrents en fin de tour de vol.

Temps de vol est de 7 minutes y compris la manœuvre d’atterrissage jusqu'à l’arrêt complet de l’avion

Le classement est fait sur le total du meilleur vol de qualification plus le meilleur vol de final.

Les pointages seront disponibles après chaque tour de vol.