Rapport de la Sensibilité du système de commande en V.C.C.



Vous avez probablement déjà observé un pilote essayer vainement de contrôler un modèle de vol circulaire sans parvenir à obtenir un vol plus ou moins stable. L'avion se comporte d'une manière tout à fait folle, fait à peu près n'importe quoi, sauf voler horizontalement. Avec impatience on attend la fin du réservoir, et avec quel soulagement on entend le moteur s'arrêter, si toutefois il arrive jusque là sans s'écraser. On est tenté d'imputer cette anomalie à toutes sortes de défauts. Il ne s'agit tout simplement que d'une trop grande sensibilité du système de commande. Cette sensibilité -que nous appellerons SE est un facteur important dans le dessin d'un modèle de V.C.C. et cependant un grand nombre de modélistes ne sont pas en mesure de la vérifier et de la calculer. On en est souvent réduit aux données relevées sur le plan de modèles éprouvés ou utiliser les commandes fournies dans les boites de construction (ce qui n'est pas toujours exact comme sensibilité) ou bien encore de les monter en tâtonnant ! Il existe cependant un moyen méthodique simple qui est très utile, dont l'usage permet de dessiner un système convenant soit à un avion d'acro, soit à un appareil de combat ou tout autre modèle. Il est possible d'autre part de modifier un élément du système en connaissant avec certitude l'influence qu'il aura sur la sensibilité totale de l'ensemble. En admettant que le modèle soit adapté à la catégorie à laquelle il est destiné, la sensibilité des commandes peut être définie comme suit : C’est le déplacement des surfaces de commandes obtenues par le déplacement déterminé de la poignée de contrôle. Si le déplacement des surfaces est le double du déplacement de la poignée on dira que la SE est égale au coefficient 2. Ce coefficient de mouvement est le résultat des rapports entre les dimensions des différents éléments mobiles du système de commande : poignée, palonnier, guignols. Les croquis 1 et 2 de la fig. montrent des ensembles de commandes avec les dimensions en question indiquées par des symboles.


En substituant à ces symboles des dimensions réelles, ces formules nous donneront la sensibilité du système. Voici la liste des différents coefficients de sensibilité convenant aux différents types d’avion. Ces chiffres sont le résultat de nombreuses expériences et d’observation portant sur des modèles réputés et éprouvés.

ACROBATIE1,4 à 2,2
COMBAT1,5 à 3
TEAM - RACER0,5 à 1,5
VITESSE0,3 à 1

Si vous aimez des commandes sensibles et rapides, utilisez plutôt le chiffre ou quotient le plus élevé pour chaque catégorie. Pour les commandes plus molles, ou par exemple si vous avez tendance à tirer trop fort sur la poignée, tenez-vous au coefficient inférieur. En vérifiant le système de commande de vos modèles avant de construire votre avion vous serez certain dorénavant de choisir et de rester chaque fois dans des moyennes acceptables de sensibilité et de partir avec un atout de plus et ainsi d'avoir un meilleur résultat.


Suivant un article d'Ec. Spann publié dans la revue "Model Airplane News" d'août 1960 Traduit et adapté par José  Mignon